Le son vecteur d’énergies

Classé dans : Uncategorized | 0

Le son vecteur d’énergies

 

Depuis que le son de notre cœur a émergé du silence, la musique est née en nous.

Nous avons déjà observé que les rythmes et les mélodies influencent nos humeurs. La musique a même un impact physiologique sur notre rythme cardiaque !

Dans tous les rites, on l’utilise pour induire un état d’être. La vitalité avec des rythme cadencés et joyeux. La transe avec des rythmes répétitifs très lents ou très accélérés. Les sons aigus pour le recueillement et la gratitude. De nombreuses musiques sacrées sont élaborés dans ces tonalités. Mais on peut aussi simplement écouter le chant des oiseaux et observer ce qu’il se passe !…

Des études ont été faites sur l’impact de la musique sur le cerveau. Les enfants qui jouent d’un instrument, ont plus de facilité d’apprentissage, et d’aisance avec les mathématiques. Et apparemment notre cerveau aurait besoin d’aigus pour fonctionner correctement.

D’après d’autres études, il semblerait que certaines musiques rendent plus intelligeant, alors que d’autres ont un effet contraire. Dans un laboratoire, des souris venant d’un même milieu à qui ont fait écouter du Mozart, sont très performantes. Tandis que celles à qui ont fait écouter du Hard Rock se déstructurent ( Protocole expérimental en enfin de chapitre).

Le son qui est ondes induit des formes géométriques. Il va transformer notre eau et notre matière. Le Japonais Masaru Emoto a fait de nombreuses expériences le prouvant.

C’est pourquoi les paroles que nous prononçons ont une grande importance ! Elles nous conditionnent. Lors de notre gestation, on peut avoir entendu une parole déplacée ou malveillante, et développer un comportement limitant.

Sommes-nous doux avec nous mêmes et les autres ? Quels mots utilisons-nous souvent ? Que veulent dire ses mots réellement ? Je suis toujours étonnée d’entendre le mot « putain » à chaque fin de phrase, même venant des femmes ! Voulons-nous renforcer cette déviance? J’entends aussi beaucoup « ça m’éclate » ou « c’est d’enfer » !…Sans commentaire !

Pourtant n’est-ce pas à notre portée et à notre avantage d’apprendre à maîtriser notre verbe pour générer la santé, le bien-être et la bonne humeur ? N’attendons pas que les autres changent, soyons qui nous voulons être…des magiciens de nos vies !

Elisa Beelen le 26.01.18