La terre que nous foulons…sa substance…ses émanations

Classé dans : Uncategorized | 0

Chaque région a sa terre, son odeur, sa texture plus ou moins argileuse et colorée. Et dans sa structure, nous retrouvons des éléments chimiques du tableau de Mendeleïev à des dosages différents.

Cependant même si des particules, d’or par exemple, se trouvent en plus grande quantité dans certaines régions, l’émanation de leur substance crée un lien entre chacune d’elles. Je me réfère à la théorie du biologiste Ruppert Sheldrake, qui fait échos en moi, et qui suggère que la nature des choses dépend de champs, qu’il a appelé « morphiques ». Chaque type de système naturel possèderait son propre type de champ. Il y aurait donc, un champ pour chaque particule dans notre organisme, un champ pour la terre, un pour l’arbre et un pour l’or, bien sûr !

Ce champs est assez organisé et transmet toutes les informations de l’élément. Les métaux qui le constituent émanent de lui ! A mon sens c’est ce que les géobiolologues/gistes*  appellent les réseaux telluriques. Tous les curieux de ce domaine connaissent, Monsieur Hartmann qui a trouvé le nickel, formant un quadrillage nord-sud d’environ deux mètres ! Mais il reste tous les autres métaux ! Tandis que nous avec nos sens, mais aussi avec les centres qui les gèrent (chakras d’ou dérivent les perceptions extra-sensorielles) et notre propre champ morphique, nous captons tout ce qui se trouve dans notre environnement ! Nous sommes comme une antenne radio hyper performante ! Cela ne vient pas forcément à notre conscience, car il faut quelqu’un à la tour de contrôle, mais nous le captons quand-même ! Ce qui explique la  télépathie ! Mais revenons au sol  que nous foulons ! Ces réseaux telluriques sont comme des murs énergétiques que nous traversons. Certains sont polarisés et renforcent et dynamisent la vie, d’autre la ralentissent. Si nous y stationnons longtemps, ils vont nous influencer. Et cela aura des effets sur notre bien-être (sommeil, vitalité, etc…).

Ces réseaux telluriques se croisent sur la terre. Les anciens plus en lien avec leurs perceptions et ressentis ont bâti leurs lieux de guérison, de régénération et de communion sur ces endroits spécifiques. Pyramides, temples, cathédrales, certaines églises, dolmens ou menhir ne sont pas là par hasard !

Au-delà de toutes philosophies ou religion, ces lieux sont d’excellents laboratoires alchimiques ! Ils nous reconnectent à des aspects de nous bien plus vastes, et nous permettent de rapatrier tous nos fragments. Pour en bénéficier pleinement, il est primordial de s’offir le temps. Même si vous n’avez que 5 minutes ! Accordez vous de les vivre pleinement !

 

*spécialistes des influences invisibles mais bien réelles du sol, des matériaux, technologie et psychisme, sur le vivant.

Elisa Beelen le 10.02.2017