La médiumnité

Classé dans : Uncategorized | 0

L’être humain est médium en essence. Ces sens, ces organes jusqu’à son ADN transmettent des gigas d’informations.

Comme n’importe lequel talent cela est conditionné par notre biographie et contexte. Comme n’importe quel talent la médiumnité se développe si on le souhaite.

Mais cette niche tient bien souvent à garder son statut d’élite, imposant leur  supériorité sur les autres…

Combien de fois n’ai-je pas entendu avec admiration : « Il est médium ! Elle est  claire-voyante ! ».

A moi de penser : «  Mais toi aussi, c’est que tu ne l’as pas conscientisé et que tu n’as pas confiance en toi!  Par contre à par toi, personne n’est à ta place, et donc mieux à même d’avoir la perception adéquate ».

En donnant  au « spécialiste » le pouvoir de décider de ma réalité, je perds mon pouvoir créatif, et je prends le risque de devenir dépendant. De plus cette vision est toujours subjective car conditionnée par sa propre biographie, ces propres filtres.

Cependant la loi de causalité (appelée aussi Karma) est implacable ;  tout ce que je génère, me revient. On peut donc prévoir qu’un comportement nocif aura un moment où l’autre des effets.

Ou pas ! J’adore cette formule car elle ébranle nos convictions sclérosantes ! Oui, « où pas ! » car nous pouvons appliquer une autre formule formidable : « À chaque instant je peux changer ! ». Si je change mon comportement, mon présent change, mon future change et même mon passé change, car je n’ai plus le même point de vue sur lui ! Il est possible que je change trop tard pour éviter la catastrophe. Mais ce changement va rester graver, et quelqu’un d’autre que moi pourra utiliser cette voie, sans passer par l’anéantissement.

C’est le « quand », lié à la concentration de l’énergie vécue et au temps, création mentale et illusoire, qui est plus difficile à prévoir !

Quand j’évoque le fait de reprendre son pouvoir, cela ne veut pas dire ne pas entendre le message !

Tout ce qui vient à moi, me révèle à moi-même !  Ma réalité, par une remarque d’un proche, un regard d’un étranger, un numéro de plaque, un slogan publicitaire que je remarque, mon enfant qui est insupportable,  un état d’être, me donnent  immanquablement le diapason de ce qui résonne dans mon inconscient, pour remonter à ma conscience si j’accueille le message. Dans ce cas, une fois mis en lumière, je peux en faire quelque chose ! Je récupère mon pouvoir créatif !

Il n’y a donc jamais de faux ou mauvais message. Par contre il peut y avoir une mauvaise interprétation ! Il y en a qui sont symboliques et d’autres très pragmatiques. Mais si j’applique ce qui est symbolique de façon pragmatique et vis versa, cela peut vite devenir compliqué !

En me demandant avec quelle part de moi cela résonne, qu’est-ce que cela génère en moi, qu’est-ce que j’ai envie d’en faire ?Je peux en faire une interprétation adéquate et en tirer profit !

Exemple ! Quelqu’un d’infiniment bienveillant (c’est en réalité toujours le cas, puisqu’il faut bien un révélateur de vos parts inconscientes) me dit : « Une claire-voyante m’a dit que tu allais faire une fausse couche !

A première vu ce cadeau m’avait l’air plutôt empoisonné, moi qui n’avais rien demandé et ensuite qui espérais  secrètement avoir un autre enfant. Si je reçois cela au premier degré, d’abord, je me sens très mal, puis en colère, et peut-être même que je pense à me faire stériliser !

Bon, je suis quelqu’un qui aime les cadeaux …

Je me suis mise à l’écoute. Et en effet, j’avais dans ma généalogie des mémoires de perte d’enfants, et c’était également ce que je qualifiais du pire à vivre dans ma condition de mère.

Ma conscientisation m’a permis de libérer ce possible. Et merci beaucoup, ce n’est jamais arrivé !

Est-ce que le médium s’est trompé ? Non ! Il a capté là où l’énergie se focalisait  et s’accumulait dans mon inconscient !Car le médium va capter plus aisément ce qui est le plus en résonance avec lui.

Ce n’est pas parce que quelqu’un se dit médium qu’il l’est sur tous les aspects ou plans vibratoires !

Chacun a sa spécialité !

Malgré que l’on ait développé cette qualité, il peut arriver que nous soyons profondément émus ou stressé ce qui perturbe notre claire-perceptions, et que  l’on ait parfois besoin de conseils pour démêler notre vie.

Dans ce cas observez bien à qui vous avez à faire ! Est-ce que ces propos sont critiques et duels ? Est-ce qu’il/elle vit dans le désordre ou la crasse ? Combien demande t’il/elle pour son aide ? Ou très simplement, y’a-t-il quelque chose qui vous dérange chez il/elle ? Car ces aspects sont absolument à prendre en compte pour l’adéquation et fiabilité de votre guidance.

Pour ma part je me suis établi quelques garde-fous :

  1. Quand j’hésite, je n’agis pas ! Je me mets à l’écoute et dans l’observation.
  2. Ce qui est simple est juste
  3. Ce qui est compliqué, me parle de mes résistances, de mon inconscient, de mon égo (schémas adaptatifs pour survivre aux blessures psychiques), active mon mental.
  4. Dans une décision importante toutes les parts de moi sont à prendre en compte (l’âme peut pousser dans un sens, mais elle n’a aucune idée des besoins du moi élémentaire ou de l’enfant intérieur ! Cela peut générer un tiraillement ou un ralentissement du projet)
  5. Je choisis la voie joyeuse, pétillante, qui chante !

Elisa Beelen

 

Ce texte peut-être utilisé, mais il doit être copié dans son intégralité et mentionner son auteur.